michel redolfi

Articles avec #a-la-une

[ Installation Audio ] Pooling with Matisse (Musée Matisse, Nice, 2020)

4 Novembre 2020, 14:21pm

Publié par administrateur

Installation musicale permanente pour "La Piscine" d'Henri Matisse. Commande de la Ville de Nice.

Installation musicale permanente pour "La Piscine" d'Henri Matisse. Commande de la Ville de Nice.

Présentation de Claudine Grammont, directrice du Musée Matisse de Nice

Compositeur de musique subaquatique, Michel Redolfi a spécialement conçu l'installation audio "Pooling with Matisse" pour le Musée Matisse de Nice. Diffusée à 360°, la musique ondoie en cycles lents et lointains qui emplissent l'espace de sons fluides en accord avec le rythme du ballet aquatique imaginé par Matisse sur les murs de son atelier du Régina en 1952 et transposé en céramique dans "La Piscine". Les découpes libres et souples des baigneuses déployées sur les quatre murs trouvent leur transposition sonore dans l'onde musicale.

A travers cette installation immersive, le visiteur peut vivre une expérience inédite qui marque son entrée dans le musée Matisse. Il quitte ainsi l'espace du dehors pour pénétrer dans le cadre spécifique du musée. C'est aussi rappeler, dès l'abord, que l'œuvre d'Henri Matisse, telle qu'il l'a lui-même conçue, se vit comme une sensation qui traverse le corps, bien au-delà de la seule perception visuelle : l'œuvre est une expérience avant d'être une image.

Matisse voulait que face à son œuvre les visiteurs « éprouvent un allégement d’esprit. [...] qu'ils se trouvent dans un milieu où l’esprit s'éclaire, où le sentiment lui-même est allégé. Le bénéfice de la visite naîtra aisément [...]. »

Cet espace immersif le place dès le début dans le diapason de l'œuvre.

Lettre à Alexander Romm, 14 février 1934

"La peinture architecturale dépend absolument de la place qui doit la recevoir et qu'elle anime d'une vie nouvelle. Elle ne peut en être séparée, une fois qu'elle y est associée. Elle doit donner à l'espace enclos dans cette architecture toute une atmosphère comparable à celle d'un beau et vaste sous-bois ensoleillé, qui entoure le spectateur d'un sentiment d'allègement dans la somptuosité. Dans ce cas, c'est le spectateur qui devient l'élément humain de l'œuvre." 

Henri Matisse

"Pooling with Matisse"  2019-20

Audio installation for "La Piscine" by Henri Matisse

Redolfi fills the space "La Piscine" de Matisse with fluid sounds, offering visitors an acoustic levitation within the exuberant figures that surround them. Music liberates and virtually animates the cut-outs to make them float among the visitors. 

The 360° sound merges with the brightness and depth of the space. Music undulates in slow and distant cycles, making the walls "move backwards" according to the theme of the 2020 exhibition. 

Michel Redolfi (1951) is the designer of underwater concerts for swimming pools. His immersive experiences allows him to share, « pooling », the Matisse theme. 

A permanent musical installation, commissioned by the Matisse Museum and the City of Nice.

Voir les commentaires

[ Presse Écrite ] Corriere Della Sera (Italie, juin 2020)

13 Juin 2020, 10:04am

Publié par administrateur

 

Lo spettacolo unico dei concerti subacquei: un tuffo speciale tra le onde sonore

Il compositore francese Michel Redolfi è protagonista di spettacoli sotto l’acqua fin dal 1980: si è esibito in tutto il mondo, anche in Italia, sviluppando speciali strumenti acustici e digitali

di Barbara Millucci

 

Le quotidien italien Corriere della Sera a publié une série d'articles sur les mouvements musicaux en rapport avec l'actualité de la Covid-19 et le positionnement de la musique actuelle. Suite à une interview de Roger et Brian Eno, Michel Redolfi répond à Barbara Millucci sur ses concerts subaquatiques et sur l'implication des auditeurs dans un espace par essence déconfiné et libérateur.

 

Concerti bagnati

Suoni “impermeabili” da ascoltare in quarantena, insieme, vicini, senza paura di contrarre il virus. I concerti subacquei del compositore francese Michel Redolfi in piscine, baie, laghi sono piacevoli bagni di onde sensoriali, resi possibili grazie a dispositivi tecnologici presi in prestito dai sottomarini militari. Particolari microfoni catturano il suono subacqueo amplificandolo e producendo melodie simile al verso delle balene. «Trasformo le piscine olimpioniche in teatri dell’opera surreali, dove oltre la musica dirigo l’illuminazione subacquea, la temperatura (a 33°), l’interazione con il solista (dal soprano giapponese Yumi Nara all’attore francese Jean Marc Barr), sopra e sotto l’acqua». Redolfi concepì la musica subacquea durante i suoi anni di studio al Center for Music Experiment (Cme) dell’Università della California dove sperimentò, con lo Scripps Oceanographic Institute, la possibilità di trasmettere onde sonore in ambienti liquidi. Il primo concerto “bagnato” nella storia della musica lo realizzò proprio nella baia di San Diego nel 1980.

Pubblico galleggiante

 La musica trasmessa sott’acqua venne “ascoltata” dal pubblico in muta da sub galleggiante o completamente immerso in acqua. Un’ esperienza futuristica che gli valse subito importanti riconoscimenti internazionali e che lo portò a tenere concerti underwater in Europa, in Asia e Australia (nella baia di Sydney) in piscine olimpioniche, nei canali d Venezia, luoghi appositamente scelti per l’ottima qualità acustica ed ambientale. «Nel corso degli anni ho sviluppato diversi strumenti acustici e digitali per esibirmi live sott’acqua. Ho iniziato con gigantesche campane tubolari amplificate e vibrafoni che si sono poi evoluti in pad digitali che suono con guanti per campi magnetici. Grazie a sensori, eseguo brani in armonia con il panorama sonoro della vita marina, con il pubblico in ascolto che galleggia e il suono che si diffonde dentro e fuori l’acqua con diverse frequenze».

Microfoni subacquei

Per esplorare nuove acustiche e ottenere timbri diversi, il performer collabora con l’Ifremer (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer) e centri di ricerca marina della Polinesia. Le tecnologie vengono invece brevettate dal suo laboratorio di progettazione sonora Audionaute, che studia la sonificazione dei materiali, ovvero come rendere sonori gli oggetti, anche in mare, dove però l’orecchio umano non sente come quando c’è l’aria. Sott’acqua il suono si propaga nel corpo tramite la conduzione ossea. In questo modo, le onde sonore si trasformano ed amplificano, consentendoci di percepire vibrazioni. «Abbiamo ideato speciali altoparlanti subacquei ad alta tecnologia (sonar), utilizzati dai sottomarini, con un design organico. La sensazione è ascoltare delle balene che da lontano emettono suoni dolci e profondi».

L’acqua migliora il suono

Un’eco sottomarino affascinante ed ipnotico che rilassa, come spiega il celebre filosofo francese della musica Daniel Charles: «l’acqua materializza il suono, lo ispessisce e lo rende palpabile e penetrabile. Così che le note arrivano ad assumere le stesse caratteristiche del liquido trasparente, in termini di densità, temperatura e colore». In che modo l’acqua influenza la qualità del suono e viceversa? «L’acqua non modifica la qualità di un’onda sonora, visto che è il mezzo più puro per il suono — aggiunge il compositore — Viaggia quattro volte più veloce (circa 1450m/s) e su distanze molto lunghe. A seconda delle correnti sottomarine, gli ultrasuoni di una balena possono essere ascoltati anche a migliaia di chilometri».

Onde sonore, onde marine

Il performer elettroacustico alle piscine preferisce concerti in mare aperto «perché la musica si fonde con l’ambiente. Ascoltare onde sonore nuotando tra i pesci, guardando le alghe ballare sotto le onde è un’esperienza fantastica. In mare, inoltre, il suono si propaga per più tempo e trasforma poeticamente l’ambiente di chi ascolta. Per studiare l’attività sonora nell’oceano, dei capodogli delle Mauritius o le megattere in Polinesia, utilizzo idrofoni (microfoni per registrare in profondità e ad elevate pressioni)». Il musicista sperimentale aggiunge poi che «gli oceanografi li utilizzano appendendoli a bordo di una barca, io invece mi tuffo con tutta questa attrezzatura in acqua, proprio come un cameraman. Praticando l’apnea, riesco a stare di fronte ai mammiferi, monitorando il loro comportamento senza disturbarli. Quando registro non intendo dare caccia al suono, ma documentare la complessità dell’attività vivente».

Appuntamento in Sicilia e Sardegna

Ispirato da John Cage e dal minimalismo di Terry Riley, il designer sonoro, ex direttore del Centro internazionale di ricerca musicale (Cirm) di Nizza, ha ideato sound permanenti per parchi e musei francesi (Disneyland a Parigi), composto opere elettroacustiche per il planetario di Amsterdam, World Expo di Siviglia, oltre che musiche per il più grande acquario d’Europa: il Nausicaa a Boulogne-sur-mer (Francia del nord). Ultimamente, porta la sua firma la colonna sonora diffusa all’interno dei tram di Nizza. A causa del coronavirus, i festival internazionali sottomarini di musica “idroponica” sono stati ovviamente cancellati. Ma Redolfi, dopo aver suonato al Lago di Como e a Parma, vuole ora esibirsi in Sicilia e Sardegna. L’acqua di mare dissolve tutto, forse anche il virus, per questo sarà l’elemento che quest’estate maggiormente ci consentirà assembramenti, vicinanze, abbracci. Tutti, rigorosamente in apnea e in ammollo. Il più possibile distanti dall’aria.

1 giugno 2020 © RIPRODUZIONE RISERVATA

Voir les commentaires

[ Série Vidéos ] Nice, chronique du silence (Nice et ses environs, mars-mai 2020)

6 Mai 2020, 06:52am

Publié par administrateur

Série de vidéos conçues et réalisées par Michel Redolfi

Vieux-Nice

Durant le confinement de mars à mai 2020, Michel Redolfi parcourt Nice pour saisir les silences qui enveloppent la ville et ses environs. Avec la caméra de son téléphone et des micros binauraux (enregistrement en 3D), il réalise une collection de vidéos minimalistes pour vivre ces moments où la ville a retenu son souffle.

On goutera les mille et une nuances du silence et de ses espaces, comme on les a perçus durant cette période. Les vidéos captent des notes acoustiques quelquefois mystérieuses, humoristiques, poétiques... La ville est devenue pendant quelques semaines un univers délicat à dimension humaine.

🎧 Pour une immersion auditive complète, tentez le casque : selon les vidéos, le son est à découvrir en 3D comme si vous étiez au centre de la scène filmée.

🎬 accès à la playlist complète des vidéos sur youtube.

Présentation interactive de la série de vidéos—accompagnées des textes de Michel Redolfi.

Nice-Matin (dimanche 3 mai 2020). Cliquer sur l'image pour l'agrandir.Nice-Matin (dimanche 3 mai 2020). Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Nice-Matin (dimanche 3 mai 2020). Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Texte original de Michel Redolfi.

Confinement : Nice, place Masséna ; Beaulieu-sur-Mer, La Réserve.
Confinement : Nice, place Masséna ; Beaulieu-sur-Mer, La Réserve.
Confinement : Nice, place Masséna ; Beaulieu-sur-Mer, La Réserve.

Confinement : Nice, place Masséna ; Beaulieu-sur-Mer, La Réserve.

Voir les commentaires

[ Design Sonore ] Tramway de Nice, Ligne 3 (inauguration 14 déc. 2019)

15 Janvier 2020, 11:59am

Publié par administrateur

Tramway de Nice-Côte d'Azur 

Sonals pour la "Ligne 3" - de Meridia à Saint-Isidore

Inauguration le samedi 14 décembre 2019

 

"L'Onde Verte"

Cent sonals pour longer la nature du Var et ses nouveaux quartiers.

Tracé officiel :  de Meridia à Saint Isidore, en 6 stations : Meridia – La Plaine – Les Arboras Université – Eco-Parc – Stade – Saint Isidore.

Redolfi, au fil du Var.

Des sonals Green Tech qui font résonance aux quartiers de la "smart city" en développement, mariant les chants d’oiseaux, du Var notammant, à une palette de sons électro-acoustiques.

Une attention est portée aux stations Meridia et La Plaine desservant entres autres pôles l'IMREDD de l’Université de Nice (Institut Méditerranéen du Risque, de l'Environnement et du Développement Durable), ainsi que les sociétés de développement durable installées dans les immeubles expérimentaux du quartier.

Rousguisto et ses instruments traditionnels.

Interludes entre les stations :

Paysages sonores naturels du Var qui se marieront avec la future coulée verte Ouest. Ils ont été enregistrés au fil du fleuve, dans les bosquets et plaines de la berge droite (côté Saint Jeannet), ainsi que dans son estuaire redevenu une réserve d’oiseaux. Les paysages sont accompagnés par les lutheries traditionnelles du pays (cannes de Provence, cougourdons, etc...) interprétées par Yves Rousguisto, notre locuteur occitan.

Série de sonals spécial Stade avec les voix des joueurs vedettes de l’OGC : 

La desserte du stade Allianz-Riviera est totémique et névralgique. Sur près de 40 000 spectateurs, un grand nombre prendra le Tram  les jours de match !  Aussi fallait-il y consacrer des sonals spécifiques en terme dynamique (signature puissante, cinématographique) et portée par des voix par lesquelles le voyageur identifiera immédiatement  le temple du foot : celles  des "ténors du ballon" de l’OGC. Ce sont des signatures vocales jeunes, énergiques et cependant sensibles, sans doute inconnues des fans. Nous avons mené l’opération d’enregistrement dans les locaux du centre d’entrainement avec l’excellente coopération de la communication de l’OGC.

Jean-Marc Barr.

Les cinq voix de la Ligne 3 :

  • Voix référente en journée : Jean-Marc Barr.
  • Voix "station stade" : Dante, Malang Saar et Walter Benitez.
  • Voix référentes en soirée : Jean-Marc Barr et Angélique Alasta.

Les saisons

Les sonals de la ligne 3 seront riches en déclinaisons. On graduera des enrichissements et des nouveaux thèmes tout au long de 2020.

Comme dans les séries TV, le principe des "saisons" décline des sonals apportant une évolution des scénarios audio. Un enrichissement graduel de la palette des sonals.

Saison III > Ligne 3, été 2020 - interludes "Les utopistes aux champs" : 

Jean-Marc Barr lit - entre les stations - des citations d’écrivains et artistes ayant oeuvré dans Nice et les Alpes Maritimes, prônant une vie en dialogue avec la nature (Nucera, Gary, Renoir,…)Citations en français, mais aussi en anglais (l’utopiste américain H.D. Thoreau) dédiées aux hôtes internationaux du quartier.

Programmation >  le week-end, entre les stations Meridia et Eco-Parc.

La production

  • Design et composition : Michel REDOLFI
  • Voix principale : Jean-Marc BARR
    Avec Angélique ALASTA, DANTE, Malang SAAR, Walter BENITEZ et Amelya
  • Claviers et programmations : Samuel BRUNEL
  • Instruments traditionnels : Yves ROUSGUISTO
  • Production : AUDIONAUTE - commande de La Métropole Nice-Côte d’Azur

Voir les commentaires

[ Design Sonore ] Tramway de Nice, Ligne Ouest-Est (inauguration 14 déc. 2019)

18 Décembre 2019, 13:26pm

Publié par administrateur

Journal "Nice-Matin" du mercredi 18 décembre 2019.

Journal "Nice-Matin" du mercredi 18 décembre 2019.

Article de presse : Nice-Matin du 18/12/19.

_____________________________________

Tramway de Nice-Côte d'Azur 

Sonals pour la "Ligne 2" - Aéroport-Port

Inauguration le samedi 14 décembre 2019

Parcours de jour dans la gamme des sonals. Du port à l'aéroport, 20 stations, 20 tonalités.

La gamme des stations ou "Le trajet bien tempéré"

Trois tranches horaires pour trois familles de sonals :

  • Tranche "matin" de 8h-11h : Sonals épurés, mélodiques (3 variations en aléatoire) ;
  • Tranche "journée" de 11h-19h : Sonals variés et dynamiques (3 variations en aléatoire) ;
  • Tranche "soirée" de 19h-7h matin : Sonals atmosphériques et apaisants (3 variations en aléatoire).

Les annonces des terminaux sont déclinés en deux tranches horaires :

  • Tranche "journée" : de 8h à 19h. 
  • Tranche "soirée" : de 19h-7h matin.

Le design des sonals

600 sonals répartis en 4 tessitures. © Studio Audionaute.
Parcours de sonals en forme de grand clavier, où se succèdent vingt séries d’accords, une série par station, montant la gamme du port à l’aéroport. 

Départ avec des tessitures graves et chaleureuses pour les stations souterraines, puis montée graduelle dans la tessiture vers des notes célestes aux terminaux Ouest  (aéroports et CADAM). Des timbres lumineux en concordance avec le design épuré de la livrée des rames signée Ora Ïto.

Michel Redolfi à la station Garibaldi.
Des sonals emblématiques pour les stations souterraines investies par les œuvres d’art.

Mise en scène sonore à l’intérieur des rames à l’arrivée dans les cinq stations souterraines investies par les artistes. Sonals spéciaux pour les environnements de Jean-Charles Blais, Stéphane Penchreac’h, Tania Mouraud, Ernest Pignon Ernest et Noel Dolla.

Interludes entre les arrêts de la Promenade. 

Paysages sonores marins, du CUM jusqu’à Cassin-Kirchner. Diffusés en inter-stations sans texte. La grande bleue cadence les annonces de l’acteur du Grand Bleu.

Le parcours du soir, série d’atmosphères apaisées.

A l’arrivée dans chaque station ou arrêt, le sonal développe une ambiance apaisante qui contraste avec le carillonnement dynamique de la journée.

Les sonals des stations souterraines évoquent aussi la vie nocturne fantasmatique des quartiers traversés. Ce sont de véritables "mélodies en sous-sol" depuis les bars de la place Garibaldi -ambiances Jazz et tango- jusqu’au quartier des musiciens  (station Alsace Lorraine) ambiancé par des petites rêveries au piano accompagnant la voix de Michael Lonsdale.

La production

  • Design et composition : Michel Redolfi
  • Claviers & programmations : Samuel Brunel
  • Mixé au Studio Le Sonar
  • Commande de la Métropole Nice Côte d’Azur 2019
  • Production : Studio Audionaute

Les douze voix des sonals

Il était important qu’avec le casting d’acteurs de la ligne 1 (Michael Lonsdale, Daniel Mesguish, Jean-Pierre Huard) la ligne 2 poursuive l’intégration de voix de caractère dans ses sonals.

Les 12 voix des sonals de la Ligne 2.

Jean-Marc Barr, l’acteur du "Grand Bleu", mais aussi de "Breaking the waves" de Lars Von Triers, s’est investi sur la caractérisation de la voix des sonals de Nice. 

Il amène un timbre d’une facture dynamique et d’une qualité inouïes dans le champ de l’annonce-publique. L’implication de Jean-Marc Barr distingue le réseau Ligne d’Azur de tout autre réseau de transport, en terme artistique, mais aussi en efficience (intelligibilité, sensibilité). Une voix d’acteur n’est pas une voix standard de "locuteur". C’est un soliste.

  • Voix référente en journée : Jean Marc Barr
  • Voix référentes en soirée : Michel Lonsdale, rejoint par Jean Marc Barr & Gabrielle Galliano 
  • Voix de l’enfance : Amelya, pour les stations en jardins : Duranty – Alsace Lorraine – Phoenix
  • Voix soprano : Nelly Lacoste
  • Voix référente en Nissart : Yves Rousguisto. Il est la voix chaleureuse à laquelle ont adhéré unanimement les voyageurs de la ligne 1 quand il annonce par exemple le stade du Rey ou Cathédrale-vieille-ville. Il continuera à faire sonner sur la ligne 2 le nissart dans les stations à fort ancrage historique -Garibaldi le château-, mais également sur le trajet des anciennes terres traditionnelles : aux Moulins, à la Digue des Français et sur les anciennes terres fourragères du Cadam.

Voix des annonces "voyageurs" et "terminaux"

La ligne 2 innove en terme d’annonces voyageurs avec l’intégration dans le fil du trajet d’adresses en trois langues étrangères. Le casting a été particulièrement soigné pour que cette polyphonie soit harmonique aux oreilles des non-polyglottes. Les adresses en russe et chinois ne sont pas de simples traductions des annonces françaises, mais des adaptations ajustées au plus près de la sensibilité des nations concernées. Elles doivent exprimer un esprit d’accueil fin, propre à la vocation de la ville de Nice. 

Voix internationales
  • Anglais : Lanie Goodman
  • Chinois : Sissi-Lijin Zhao & Cyril Doutre
  • Russe : Tatiana Gouritati
Voix françaises
  • Sylvie Alasta
  • Jean-Pierre Huard
Pascal Luquet (agence "Bien Entendu") et Michel Redolfi.

Les saisons

Les sonals de la ligne 2 seront riches en déclinaisons. On graduera des enrichissements et des nouveaux thèmes tout au long de 2020.

Comme dans les séries TV, le principe des saisons décline des sonals apportant une évolution des scénarios audio. Un enrichissement graduel de la palette des sonals.

Saison I > décembre 2019 : lancement du scénario de base "Trajet bien tempéré".

Les voyageurs découvrent la nouvelle gamme de sonals, bien différenciée de la ligne 1.

Saison II > printemps 2020 : interludes "Vox Populi"

Le plus souvent entre les stations, les voix de Noëlle Perna (Mado la niçoise) et de Ben interpellent gaiement le voyageur et font sourire. Ce sont des locuteurs forts en gueule qui bousculeront avec humour et impertinence le tram-tram quotidien. De fait, juste pendant le week-end durant une période à déterminer.

Enregistrement de la voix des collégiens.

Egalement au programme, des inter-stations "Vox Populi" :

  • par le Collectif Nissart : des annonces en nissart par les collégiens de Port Lympia dans les stations centre ville. 
  • par le Collectif Sonomaton : des annonces avec les meilleures voix du casting amateur du Sonomaton.

Programmation > le week end, de Port Lympia jusqu’à Carras.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>