michel redolfi

Articles avec #article-de-presse

[ Concert Subaquatique ] Dans le rêve des baleines (Deauville, 24 août '19)

13 Août 2019, 08:35am

Publié par administrateur

Dans Le Rêve Des Baleines

Concert subaquatique
Une première mondiale pour 24HOURS FOR THE OCEAN

Création de Michel REDOLFI

Avec Jean-Marc BARR

Piscine olympique de DEAUVILLE

Le 24 août 2019, à 14h et à 21h30

Réservations pour les concerts sur > timefortheocean.com

__________________________________________________________________________________

Jean-Marc Barr (avant-concert).

Les concerts

A quoi rêvent les baleines ?
Et si nous étions issus de leur projection psychique, de leur désir de s’extraire des océans et de les survoler ?
Sommes-nous leur incarnation émotionnelle, leurs envoyés sur terre ferme ?
Serait-ce les baleines qui nous ont appris à chanter, puis à parler ?
Elles en rêvent secrètement au sein des océans.

 

Voilà près de quarante ans, Michel Redolfi invente en Californie le concept de musique subaquatique pour des concerts à expérimenter en s’immergeant dans l’eau, alors que se propagent des ondes musicales mettant en résonance tout le corps.

Une perception fulgurante, douce et globale relie les participants au mode d’écoute sensoriel des mammifères marins. La création pour 24Hours for the Ocean nous invite à partager, à vivre, leur fabuleux univers acoustique.

Le concert mixera des sons de cachalots et des chants de baleines-à-bosse, captés, puis restitués par Michel Redolfi via des technologies innovantes. Depuis les prises de son, hydrophone en main, menées en apnée au sein des groupes animaux de Polynésie, jusqu’à leur projection acoustique dans la profondeur du bassin olympique de Deauville. Une nouvelle génération d’enceintes submergées infrabasses restituera toute l’ampleur d’un opéra primitif aux vibrations puissantes et essentielles.

Jean-Marc BARR, immergé au centre de l’auditoire, guidera l’initiation avec des textes shamaniques et contemporains, invitant à renouer le dialogue ancestral avec nos pairs océaniques.

Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.
Piscine olympique de Deauville : concert de jour.

Piscine olympique de Deauville : concert de jour.

Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.
Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.

Michel Redolfi en immersion au Subclavier. De nuit, Jean-Marc Barr... et ses audionautes.

  • Conception et composition : Michel REDOLFI
  • Récitant : Jean-Marc BARR
  • Inspiré des ouvrages : "Le Cinquième Rêve" de Patrice VAN EERSEL et "L'Histoire d'Irène" de Erri DE LUCA
  • Ensemble AUDIONAUTE : Olivier FLORIO (live mix) et Christoph HARBONNIER (photo et vidéo)
  • Régie subaquatique, photo : Philippe MURA
  • Lumières : Guillaume BÉGUIN
  • SubClavier : Design Michel REDOLFI, développement Robert MAS & Pascal MAILLARD
  • Production : 24HOURS FOR THE OCEAN, Ville de DEAUVILLE et Studio AUDIONAUTE
  • Avec le soutien de PHL Audio : Yoann FLAVIGNARD

______________________________________________________

Michel Redolfi, Jean-Marc Barr.

Récit de l’indien Swift Deer :

Un beau jour, dans une immense éclaboussure...
au beau milieu de l'océan... un être très étrange surgit,
en qui toutes les bêtes de la terre trouvèrent leur accomplissement, et elles virent que c'était la baleine !

Longtemps cette montagne de musique régna sur le monde. Et tout aurait peut-être dû en rester là, car c'était très beau. Seulement voilà...
Après avoir chanté pendant des lunes et des lunes,
la baleine à son tour ne put s'empêcher de s'emplir d'un désir fou.

Elle qui vivait fondue dans le monde, rêva de s'en détacher.
Alors brusquement, nous sommes apparus, nous les hommes.
(...) Nous ne sommes pas "le plus bel animal", nous sommes le rêve de l’animal ! Et ce rêve est encore inaccompli.

Patrice van Eersel, "Le cinquième rêve" (extrait)

______________________________________________________

Crédits photos :

  • ©Christoph HARBONNIER
  • ©Philippe MURA
  • ©Guillaume BÉGUIN
  • ©Yoann FLAVIGNARD
  • ©Felix GITTON

__________________________________________________________________________________

Dans les médias

Jean-Marc Barr (au micro) et Michel Redolfi (au subclavier) : tournage France 3 Normandie / FranceTV-Info (24 08 19) (cliquer sur l'image pour l'agrandir)Jean-Marc Barr (au micro) et Michel Redolfi (au subclavier) : tournage France 3 Normandie / FranceTV-Info (24 08 19) (cliquer sur l'image pour l'agrandir)Jean-Marc Barr (au micro) et Michel Redolfi (au subclavier) : tournage France 3 Normandie / FranceTV-Info (24 08 19) (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Jean-Marc Barr (au micro) et Michel Redolfi (au subclavier) : tournage France 3 Normandie / FranceTV-Info (24 08 19) (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

25 08 19 > France 3 Normandie / FranceTV-Info (reportage vidéo) : Un concert subaquatique à Deauville avec Jean-Marc Barr, le héros du Grand Bleu. (ci-dessus)

26 08 19 > France 2 - Télématin (reportage vidéo) : La journée des océans.

Presse écrite

© Ouest-France

23 08 19 > Ouest-France (article - réservé aux abonnés) : A Deauville, un concert sous l’eau inédit en France.

© Pays d'Auge

23 08 19 > Actu.fr Normandie (interview écrite de Jean-Marc Barr et Michel Redolfi) : Concert subaquatique à Deauville : Jean-Marc Barr et Michel Redolfi nous plongent dans le rêve des baleines.

24 08 19 > Ouest-France (article - réservé aux abonnés) : J’ai testé le concert subaquatique animé par Jean-Marc Barr.

25 08 19 > Paris-Normandie (article) : A Deauville, un concert au fond de la piscine pour entendre le cri de détresse des océans.

__________________________________________________________________________________

Les prises de son en Polynésie

Moorea (Polynésie française) : le lagon et le large.Moorea (Polynésie française) : le lagon et le large.

Moorea (Polynésie française) : le lagon et le large.

🎼 Ecouter les baleines  🎼

HumpbackWhales_DivingRecording_Moorea_Redolfi2019_1mn33.mp3

 
Lettre à Patrice Van Eersel :
 
Au large de l'île de Moorea, face à Tahiti, en cette saison de fin juillet, peu de baleines sont repérables et encore moins les fameux mâles chantants. Mais pourtant, en une seule sortie au large, je suis tombé au sein d'un concert étonnant de baleines envoyant des échos multiples à la ronde. Un effet très rare à capter, car dans cette situation, les baleines se placent dans un courant calorique profond et, utilisant ce tunnel acoustique (Deep Sound Channel), se renvoient leurs vocalisations à des kilomètres de distance les unes des autres. Le son rebondit alors en créant des échos multiples qu'elles "orchestrent" entre elles, apparemment en toute intelligence d'écoute. Ici nous avons jusqu'à trois individus qui créent le contrepoint.
 
L'opportunité de documenter cette activité acoustique est rare, car il faut se trouver juste dans ce courant - bien naturellement invisible - avec un hydrophone à l'instant T où le "concert" se déroule. En dehors du courant rien n'est audible. En utilisant ma méthode de prise de son avec matériel embarqué, j'ai pu me couler en apnée au sein du Sound Channel et capter le phénomène avec précision. J'ai également fait des prises depuis le Zodiac quand je finissais par manquer de souffle (de baleine). En tout, près de 90 mn d'enregistrements. Puis nous avons fini par dériver et par perdre le channel. "Whale FM" ne répondait plus, quelques soient nos boucles (près de 6 heures de recherche). Le mirage était évanoui. Le monde du silence reprenait son empire au dessus des fosses de 2000 m.
 
La chance divine de s'être trouvés au centre de ce que l'on peut appeler un concert (voir les consonants rapports de quinte et octaves dans les analyses) nous renvoie aux mythiques enregistrements de Roger Payne dans les années 70 et dont les 10 millions de LP's ont changé notre manière de comprendre et d'aimer l'océan. C'était alors une captation dans un channel des Bermudes. Dire que longtemps, j'ai cru que l'on avait ajouté les échos au mastering !
 
Michel Redolfi
Le 13 août 2019
25/07/19 : Michel Redolfi en apnée dans le Sound Channel pour capter le chant des baleines-à-bosse. Avec Pierre et Fanny de "blue invitation" (Moorea).25/07/19 : Michel Redolfi en apnée dans le Sound Channel pour capter le chant des baleines-à-bosse. Avec Pierre et Fanny de "blue invitation" (Moorea).
25/07/19 : Michel Redolfi en apnée dans le Sound Channel pour capter le chant des baleines-à-bosse. Avec Pierre et Fanny de "blue invitation" (Moorea).25/07/19 : Michel Redolfi en apnée dans le Sound Channel pour capter le chant des baleines-à-bosse. Avec Pierre et Fanny de "blue invitation" (Moorea).25/07/19 : Michel Redolfi en apnée dans le Sound Channel pour capter le chant des baleines-à-bosse. Avec Pierre et Fanny de "blue invitation" (Moorea).
25/07/19 : Michel Redolfi en apnée dans le Sound Channel pour capter le chant des baleines-à-bosse. Avec Pierre et Fanny de "blue invitation" (Moorea).25/07/19 : Michel Redolfi en apnée dans le Sound Channel pour capter le chant des baleines-à-bosse. Avec Pierre et Fanny de "blue invitation" (Moorea).

25/07/19 : Michel Redolfi en apnée dans le Sound Channel pour capter le chant des baleines-à-bosse. Avec Pierre et Fanny de "blue invitation" (Moorea).

Analyse des signatures sonores du chant des baleines-à-bosse.
Analyse des signatures sonores du chant des baleines-à-bosse.
Analyse des signatures sonores du chant des baleines-à-bosse.
Analyse des signatures sonores du chant des baleines-à-bosse.
Analyse des signatures sonores du chant des baleines-à-bosse.

Analyse des signatures sonores du chant des baleines-à-bosse.

Cette opération de prises de son des baleines-à-bosse est soutenue par l'association Oceania, et sa fondatrice et directrice Charlotte Esposito, qui mène une importante campagne d'observation et de protection des baleines contre les dangers des navigations maritimes autour de Moorea. Charlotte m'a remis des documents sonores formidables de grands appels de mâles, qui seront en partie mixés avec mes prises lors du concert. Mauruuru roa !
 

[ Installation Sonique ] The Speed of Silence (Fondation Carmignac, Ile de Porquerolles, 1er juin '18)

4 Juin 2018, 14:17pm

Publié par administrateur

The Speed of Silence

Installation sonique permanente de Michel Redolfi

Dans le cadre de l'exposition inaugurale de la Fondation Carmignac : Sea of Desire

Île de Porquerolles

2 juin - 4 novembre '18

Michel Redolfi dans l'espace sonique de sa pièce.

 

Créée en 2018 spécifiquement pour la Fondation Carmignac, The Speed of Silence est une œuvre d'art sonore paradoxale—qui n'a ni émanation audible, ni matérialisation plastique. Recouverte d'une dalle de pierre, la pièce n'apparaît pas comme un espace différent du reste du sol de la galerie où elle a été bâtie.

Œuvre particulièrement intime, et qui s'expérimente pieds nus, elle se révèle dans le cercle le plus étroit qui existe : celui du corps même de l'auditeur qui la foule. Pour la première fois un son ne résonne pas dans l'espace où l'auditeur se trouve, mais résonne dans l'auditeur lui-même.

L'entendeur devient sa propre salle de concert : il est à la fois le récepteur du son et son émetteur, puisqu'il est résonnant à l'infrason qui circule en lui. Sans le visiteur, le son n'existe pas.

MR

 

CITATIONS DE PRESSE

> Wallpaper* - UK (6 06 18)

In contrast, the visit ends with an uplifting note: in Speed of Silence by French composer Michel Redolfi, visitors step onto a slab integrated with the floor. As sound seeps through the stone and vibrates throughout your body, it triggers a visual mirage of the natural splendour of the outdoor landscape, framed by the window. ~ Lanie Goodman

> Libération - FR (11 06 18)

A lʼétage supérieur, des oeuvres de plus petites dimensions dialoguent en résonance ou en opposition, entre lʼénergie positive et colorée de Nicola y su doble – Tallerde Nicola Costantino et la dalle vivante, sonore et invisible de Michel Redolfi qui vibre sous lʼeffet de nos pas (The Speed of silence). ~ Philippe Godin

> ELLE DECOR - IT (14 06 18)

If “Brave New World Revisited” reflects on the communication of our era, where the dark prophecies of Aldous Huxley come to life, then “Speed of Silence” closes things on a positive note thanks to a multi-sensorial experience curated by French composter Michel Redolfi. There, sounds are reverberated from the pavement to the body, to the local landscapes. ~ Elisa Zagaria

> Paris Match - FR (12 07 18)

Il y a deux ans, pour que la fondation perdure au moins une génération de plus, Edouard Carmignac a demandé à lʼun de ses fils, Charles, musicien du groupe Moriarty, de prendre la direction du projet, dʼapporter sa personnalité et ses goûts. Ce dernier a ainsi introduit malicieusement une œuvre invisible, mais essentielle : une dalle du sol que des enregistrements de bruits d’insectes font trembler. Cette sculpture sonore de Michel Redolfi est d’autant plus vibrante que la visite se fait pieds nus. ~ Anaël Pigeat

> Le Temps - CH (26 07 18)

Sea of Desire ménage heureusement de belles surprises, comme l’impressionnante sculpture-fontaine de Bruce Nauman (One Hundred Fish Fountain, 2005) ou l’invisible Speed of Silence de Michel Redolfi. ~ Jill Gasparina

> La Provence - FR (28 07 18)

Après avoir salué l'Alycastre de Miquel Barcelo (dragon légendaire et ici gardien des lieux), l'une des commandes passées par la fondation à des artistes complices (ce sont des pièces maîtresses de la visite, comme le fil d'Ariane de la Brésilienne Janaina Mello Landini, la fontaine de Bruce Nauman ou encore la sculpture vibratoire de Michel Redolfi), (...) ~ Gwenola Gabellec

The Speed of Silence : installation sonique permanente de Michel Redolfi.
The Speed of Silence : installation sonique permanente de Michel Redolfi.
The Speed of Silence : installation sonique permanente de Michel Redolfi.
The Speed of Silence : installation sonique permanente de Michel Redolfi.
The Speed of Silence : installation sonique permanente de Michel Redolfi.
The Speed of Silence : installation sonique permanente de Michel Redolfi.

The Speed of Silence : installation sonique permanente de Michel Redolfi.

Fondation Carmignac > exposition inaugurale : Sea of Desire (1er juin 18). En présence du président de la Fondation, Edouard Carmignac, et de son directeur, Charles Carmignac.
Fondation Carmignac > exposition inaugurale : Sea of Desire (1er juin 18). En présence du président de la Fondation, Edouard Carmignac, et de son directeur, Charles Carmignac.
Fondation Carmignac > exposition inaugurale : Sea of Desire (1er juin 18). En présence du président de la Fondation, Edouard Carmignac, et de son directeur, Charles Carmignac.
Fondation Carmignac > exposition inaugurale : Sea of Desire (1er juin 18). En présence du président de la Fondation, Edouard Carmignac, et de son directeur, Charles Carmignac.
Fondation Carmignac > exposition inaugurale : Sea of Desire (1er juin 18). En présence du président de la Fondation, Edouard Carmignac, et de son directeur, Charles Carmignac.
Fondation Carmignac > exposition inaugurale : Sea of Desire (1er juin 18). En présence du président de la Fondation, Edouard Carmignac, et de son directeur, Charles Carmignac.
Fondation Carmignac > exposition inaugurale : Sea of Desire (1er juin 18). En présence du président de la Fondation, Edouard Carmignac, et de son directeur, Charles Carmignac.
Fondation Carmignac > exposition inaugurale : Sea of Desire (1er juin 18). En présence du président de la Fondation, Edouard Carmignac, et de son directeur, Charles Carmignac.
Fondation Carmignac > exposition inaugurale : Sea of Desire (1er juin 18). En présence du président de la Fondation, Edouard Carmignac, et de son directeur, Charles Carmignac.

Fondation Carmignac > exposition inaugurale : Sea of Desire (1er juin 18). En présence du président de la Fondation, Edouard Carmignac, et de son directeur, Charles Carmignac.

[ Design Sonore ] Nausicaa Centre de la Mer, Extension des Hautes Mers (Boulogne-sur-Mer, 18 mai '18)

19 Mai 2018, 09:00am

Publié par administrateur

[ FranceInfo : CultureBox > vidéo ]
Michel Redolfi compose l'ambiance sonore de Nausicaa, le plus grand aquarium d'Europe.
Retour en images sur l'Inauguration de l'extension de Nausicaä dans ce reportage de France 3.
Une mise en son de Michel Redolfi spatialisée dans les 18 espaces du parcours grâce à 130 enceintes (60 pistes) et des systèmes sonores innovants.
Vivre l'expérience acoustique des Hautes Mers au travers d'enregistrements sous-marins, musiques électroniques et instrumentales.
  • Une scénographie mise en son par l'équipe AUDIONAUTE sous la direction de Michel Redolfi.
  • Musiques de Michel Redolfi, en association avec Damien Farsetti et Christoph Harbonnier.
  • Installation et programmation : Daniel Borreau / Rock Audio.

_______________________________________________________________________________________________

Nausicaa - Centre National de la Mer

Création de l'identité sonore.
Design son des scénographies depuis 1991.
Design son et nouveaux équipements audio de la muséographie 2018 : extension des "Hautes Mers".

Michel Redolfi et Jacques Rougerie.

Inauguration le 18 mai 2018

site NAUSICAÄ

En 1991, date d'ouverture du Centre National de la Mer NAUSICAÄ de Boulogne-sur-Mer, le studio AUDIONAUTE est associé à la conception de son identité sonore et du design son de l'ensemble des espaces scénographiques et muséographiques.

Depuis 27 ans, le studio AUDIONAUTE innove de nouveaux systèmes de diffusion, régénère régulièrement les contenus sonores des nouvelles scénographies, des expositions temporaires, en les adaptant aux évolutions successives de l'architecture, en résonance avec l'univers poétique et scientifique de son architecte Jacques Rougerie.

En 2018, un nouveau bâtiment dessiné par Jacques Rougerie étend au double le Centre NAUSICAÄ. Il est consacré au thème des Hautes Mers et sa mise en scène musicale est à nouveau confiée à Michel Redolfi.

L'architecture futuriste de Jacques Rougerie et la muséographie d'Henri Rouvière pour cette nouvelle version du centre NAUSICAÄ annoncent une suite d'innovations acoustiques et de créations sonores inédites conçues par les équipes du studio AUDIONAUTE.

Une collaboration continue depuis près de trente ans avec l'océanographe Philippe Valette, qui dirige le Centre NAUSICAÄ.

Michel Redolfi : le design sonore de Nausicaa.

La scénographie de Nausicaa tient une place inédite sur la scène mondiale des grands aquariums. Le design sonore est pleinement intégré dans la scénographie du parcours de visite, au même titre que l’information scientifique et la présentation des collections vivantes. La musique n’est pas un bain ambiant, mais une orchestration de sons pensés pour épouser l’architecture intérieure du bâtiment, tout en enrichissant le parcours d’une dimension sensible. C’est pour cela, que depuis près de trente ans, je conçois mes installations dès le stade des plans avec les concepteurs de Nausicaa eux-mêmes : son directeur Philippe Vallette, l’architecte Jacques Rougerie et, pour les Hautes Mers, le scénographe Henri Rouvière. Les équipements de diffusion sont ainsi intégrés pendant la construction du bâtiment pour en exploiter au mieux les possibilités acoustiques, pour en magnifier les volumes. 

Les Hautes Mers, est un thème qui se décline forcément en grand format avec le son de ses animaux géants, les turbulences de ses flux puissants et l’appel de ses profondeurs vertigineuses. Les hautes mers orchestrent une galaxie de sons réels et imaginaires créés avec l’équipe du studio Audionaute. Les émotions sonores sont au rendez-vous, en grand format donc et souvent sensorielles, grâce à des dispositifs de spatialisation innovants intégrés à l’architecture intérieure et jusqu’au mobilier. Une intégration artistique et technique unique dans une muséographie en évolution continue depuis près de trente ans.

Mais pour ce nouveau parcours, j’ai fait appel également à la palette de l’orchestre, au piano même, pour créer des touches lyriques sur le parcours. Un siècle après sa disparition, Debussy reste ma référence affective pour l’évocation de la Mer. Mais également la littérature et le cinéma d’anticipation sous-marine, de Jules Verne à James Cameron (Abyss). De ce mixage d’influences a émergé l’inspiration des musiques et atmosphères des Hautes Mers.

Cette musicalité dans le parcours didactique est souvent l’écrin qui présente de nombreux enregistrements originaux captés au dessus et au dessous des océans, révélant une audio-diversité étonnante. C’est dans l’océan indien, que j’ai pu capter l’étonnant code sonore du cachalot : au printemps 2017, avec le cinéaste René Heuzey, nous avons organisé une expédition de prises de son sous-marines au large de l’Ile Maurice pour enregistrer au plus près les mystérieux signaux des géants des mers, jusque là jamais bien captés. J’ai pu m’immerger en apnée au sein d’un groupe de cétacés et, micro submersible en main, enregistrer pour la première fois leur langage littéralement extra-terrestre. Une expérience de "close contact" exceptionnelle qui a été intégrée dans la bande son du film 360° consacré à ces cachalots. 

Qu’en est-il de l’expérience des visiteurs ?

Je souhaite au final qu’ils vivent le design sonore comme la bande son d’un film au relief étonnant. Catalyseur émotionnel, le son se fond dans les autres expériences de la visite, quelles soient visuelles (éclairages et vidéos) ou inter-espèces (le face à face avec les poissons). Le design-son, c’est la 4em dimension, sensible et transparente de la visite. On se souviendra du passage magique d’une raie Manta le long de son immense carreau, sans se rendre compte que l’atmosphère musicale est générée sur le vitrage même, donnant le sentiment que le son émane de l’eau.

Les systèmes sonores expérimentaux participent ainsi à la notion d’un son sensoriel, qui sollicite le visiteur pleinement : projecteurs de son balayant tout l’espace du plancton pour essaimer des nuages de krill, banquette sensorielle pour flotter face aux mérous et surtout, la salle de spectacle face au grand bassin, immergeant les visiteurs dans une spatialisation sonore diffusée en 16 points puissants.

Au total, les hautes mers c’est une haute technologie électroacoustique de près de 130 enceintes de toutes tailles diffusant 60 pistes sonores. Dans le nouveau vaisseau de Nausicaa, c’est la salle des machines du design sonore, le moteur de l’imaginaire auditif.

Michel Redolfi est compositeur et designer son. Fondateur du concept de la musique subaquatique, il transpose cette expérience dans des installations sonores immersives adaptées aux espaces publics et transports de demain. Il est en charge de la conception sonore et musicale de Nausicaa depuis son ouverture en 1991.

Nausicaa - Centre de la Mer
Nausicaa - Centre de la MerNausicaa - Centre de la Mer
Nausicaa - Centre de la MerNausicaa - Centre de la MerNausicaa - Centre de la Mer

Nausicaa - Centre de la Mer

Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.

Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des espaces.

Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.
Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.

Nausicaa - Centre de la Mer : la scénographie des aquariums.

Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.
Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.

Nausicaa - Centre de la Mer : Michel Redolfi sur le chantier.

La Voix du Nord (3 mai '18)La Voix du Nord (3 mai '18)

La Voix du Nord (3 mai '18)

[ Design Sonore ] Tramway de Nice, Ligne Ouest-Est ( trailer - novembre '17 )

29 Janvier 2018, 12:41pm

Publié par administrateur

Tramway de Nice Côte d'Azur 

Conception sonore de la nouvelle Ligne "Ouest-Est", "Aéroport-Port"

Inauguration du 1er tronçon le 30 juin '18

 

Lundi 22 janvier 2018, Jean-Jacques Aillagon et Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, ont dévoilé les œuvres d'art qui jalonneront la future ligne Ouest-Est du Tramway.

Michel Redolfi signe l'identité sonore de la ligne 2 aux côtés de 11 plasticiens : Ben, Sacha Sosno, Ernest Pignon-Ernest, Philippe Ramette, Noël Dolla, Jean-Pierre Raynaud, Jean-Charles Blais, Stéphane Pencréac'h, Joana Vasconcelos, Kim Sooja et Tania Mouraud, dont les œuvres accompagnent le tracé du Tram. Le design des rames est signé Ora Ïto.

—voir l'article de Nice Matin et la vidéo de la Ville de Nice (Nice.fr tv) >> Ligne 2 Tramway - Accompagnement Artistique.

_____

Michel Redolfi prolonge sur la nouvelle ligne le travail réalisé sur la ligne 1 en 2007 avec des nouveaux "sonals" qui enrichissent l’expérience des trajets urbains. Ces miniatures vocales et musicales annoncent de façon ludique les messages du parcours à l’intérieur des rames.

Les voix sont multiples et de caractère, les textures sonores étroitement liées à la topographie et au patrimoine urbain de la ligne allant d’est en ouest : depuis le port Lympia, le tramway démarre en souterrain dans les fondations historiques de la ville, émerge en bordure de la Promenade dans le Nice contemporain pour culminer dans un envol futuriste en approche de l’aéroport.

Ce voyage dans l’espace et le temps a inspiré une partition musicale qui évolue progressivement sur le trajet : les 20 stations sont les touches d’un immense clavier virtuel que le tramway déclenche sur son parcours. Une gamme d’univers qui se mixe à l’infini sur son passage, grâce au tirage aléatoire de centaines de variations harmoniques, avec des modulations pour le jour et pour la nuit.

[ vidéo ] Reportage France 3 Côte d'Azur du 13/03/18 : Découvrez les annonces sonores de la ligne 2 du tramway de Nice.

_____

Un voyage progressif dans l’espace et le temps.

La ligne T2 est caractérisée par un axe offrant une progression topographique remarquablement cohérente du passé au présent.

Depuis le Port Lympia aux Aéroports 1 & 2, le parcours démarre dans les fondations historiques de la ville (Château-Garibaldi etc.) pour émerger dans un Nice de plus en plus contemporain au fil des stations. Le trajet culmine dans une invitation à l’envol au dessus du territoire avec les terminaux des aéroports.

En bifurquant dans la plaine du Var avec la prochaine ligne T3, on s’élancera dans un axe futuriste et écologique (Eco Vallée). Les stations T2 de la fourche (dont Digue de Français) amorcent ce virage métaphorique.

En résumé, dans une lecture du parcours de la ligne 2, d’Est en Ouest :

  • Zone Historique : les stations souterraines ;
  • Zone actuelle : les stations aériennes ;
  • Zone future : les terminaux Ouest, ainsi que la prochaine Ligne 3.

Cette partition (au sens "partage") du territoire de la Métropole entraine une partition musicale littérale : 

Dans la journée, les sonals sont accordés sur une gamme tonale progressive et dynamique.

Vingt séries de sonals, une série par station, sont harmoniquement accordés et progressent en hauteur d’arrêt en arrêt, du port à l’aéroport. 

Après des tessitures graves et chaleureuses pour les stations souterraines, une montée graduelle de la gamme s’opère sensiblement jusqu’aux terminaux Ouest (Aéroports, CADAM) qui résonneront délicatement dans des tessitures célestes. Ainsi la progression du parcours sera sans doute sensible pour l’expérience du voyageur, conjointement pour l’œil et l’oreille.

Les timbres des sonals du jour sont donc harmoniques, de facture claire avec un carillonnement sobre qui devrait passer l’épreuve du temps. Le design-même des rames Alstom-Ora Ito a en partie inspiré cette charte sonore. 

Ces carillons contemporains seront de temps à autre (tirage aléatoire) enveloppés de paysages sonores évoquant les quartiers ou paysages traversés. Ainsi la Promenade et ses respirations de vagues et galets ponctueront le voyage du CUM au port de Carras. Les oiseaux du Parc Phoenix enchanteront les stations à l’entour…

Le parcours en soirée : un enchainement d’atmosphères harmoniques.

L’arrivée dans chaque station et arrêt sera amenée par une ambiance harmonique linéaire et apaisante qui contraste avec le carillonnement dynamique de la journée. Il s’agit de sonals en forme de "nuages sonores" aux tonalités douces. Ils sont également accordés à une montée en tessiture, d’Est en Ouest.

Dans les quatre stations souterraines se mixeront en plus des évocations de la vie nocturne des quartiers traversés. Ce sont les mélodies en sous-sol : la station Garibaldi-Le Château évoque les bars et clubs où l’on entend du jazz et l’accordéon traditionnel de Nice, la Georgina ; la station Alsace-Lorraine est ambiancée par des petites rêveries de piano classique, écho du quartier des Musiciens. Une manière d’ouvrir l’atmosphère du tunnel, de rester relié à la rue par des images mythiques de Nice.

_____

A voir aussi sur ce blog : Sonomaton - Casting de Voix (Foire de Nice, mars '18)

[ Design Sonore ] Tramway de Nice, Ligne Ouest-Est ( trailer - novembre '17 )
[ Design Sonore ] Tramway de Nice, Ligne Ouest-Est ( trailer - novembre '17 )[ Design Sonore ] Tramway de Nice, Ligne Ouest-Est ( trailer - novembre '17 )[ Design Sonore ] Tramway de Nice, Ligne Ouest-Est ( trailer - novembre '17 )
[ Design Sonore ] Tramway de Nice, Ligne Ouest-Est ( trailer - novembre '17 )[ Design Sonore ] Tramway de Nice, Ligne Ouest-Est ( trailer - novembre '17 )

[ Design Sonore ] Conférence de Presse - Tramway de Besançon ( 28 avril 2015 )

2 Mai 2015, 10:14am

Publié par administrateur

[ Design Sonore ] Conférence de Presse - Tramway de Besançon ( 28 avril 2015 )
Conférence de presse du 28 avril 2015
Maison Victor Hugo • Besançon
Présentation par Michael Lonsdale et Michel Redolfi du design son du Tramway de la ville.

"Des ambiances sonores spécifiques à chaque rame accompagneront désormais les usagers du Tram. L’idée était d’illustrer de manière vocale chacun des personnages qui ont donné leurs noms aux rames. Pour cela, la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon a confié la mise en place de cette ambiance sonore à Michel Redolfi. Les compositions de ce dernier côtoient les voix de 12 comédiens, dont celle de Michael Lonsdale, qui avait fait le déplacement à la Maison Victor Hugo ce matin.

Le maire de Besançon présentait ce mardi 28 avril, à la maison natale de Victor Hugo, les habillages sonores mis en place dans les rames du nouveau Tramway bisontin. Jean-Louis Fousseret était accompagné du comédien Michael Lonsdale, qui a prêté sa voix à la première rame, celle de Victor Hugo, et Michel Redolfi, dont la société Audionaute à mis au point les habillages sonores."

> extrait de l'article de Diversions Mag.

—à lire aussi : le concept du design sonore du Tramway de Besançon.

Album double CD : Sonals de Besançon par C.Harbonnier & M.Redolfi.

Intégrale du design son et musiques pour le tramway.
Voix de Michael Lonsdale.
Edition Audionaute. Disponible par commande mail sur le site : 12 €

—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon
—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon

—l'équipe de Michel Redolfi - les "voix" du tramway de Besançon

"D’illustres voix résonnent dans le Tramway du Grand Besançon" —article de Diversions Mag ( 28 avril 2015 )

"Les Contemplations dans le Tram" —article de l'Est Républicain ( 29 avril 2015 )