michel redolfi

[ Presse écrite ] Michel Redolfi, portrait (La Tribune Côte d'Azur, 27 nov. 2020)

30 Novembre 2020, 10:53am

Publié par administrateur

[ Presse écrite ] Michel Redolfi, portrait (La Tribune Côte d'Azur, 27 nov. 2020)

A télécharger pour la lecture.

Voir les commentaires

[ Installation Audio ] Pooling with Matisse (Musée Matisse, Nice, 2020)

4 Novembre 2020, 14:21pm

Publié par administrateur

Installation musicale permanente pour "La Piscine" d'Henri Matisse. Commande de la Ville de Nice.

Installation musicale permanente pour "La Piscine" d'Henri Matisse. Commande de la Ville de Nice.

Présentation de Claudine Grammont, directrice du Musée Matisse de Nice

Compositeur de musique subaquatique, Michel Redolfi a spécialement conçu l'installation audio "Pooling with Matisse" pour le Musée Matisse de Nice. Diffusée à 360°, la musique ondoie en cycles lents et lointains qui emplissent l'espace de sons fluides en accord avec le rythme du ballet aquatique imaginé par Matisse sur les murs de son atelier du Régina en 1952 et transposé en céramique dans "La Piscine". Les découpes libres et souples des baigneuses déployées sur les quatre murs trouvent leur transposition sonore dans l'onde musicale.

A travers cette installation immersive, le visiteur peut vivre une expérience inédite qui marque son entrée dans le musée Matisse. Il quitte ainsi l'espace du dehors pour pénétrer dans le cadre spécifique du musée. C'est aussi rappeler, dès l'abord, que l'œuvre d'Henri Matisse, telle qu'il l'a lui-même conçue, se vit comme une sensation qui traverse le corps, bien au-delà de la seule perception visuelle : l'œuvre est une expérience avant d'être une image.

Matisse voulait que face à son œuvre les visiteurs « éprouvent un allégement d’esprit. [...] qu'ils se trouvent dans un milieu où l’esprit s'éclaire, où le sentiment lui-même est allégé. Le bénéfice de la visite naîtra aisément [...]. »

Cet espace immersif le place dès le début dans le diapason de l'œuvre.

Lettre à Alexander Romm, 14 février 1934

"La peinture architecturale dépend absolument de la place qui doit la recevoir et qu'elle anime d'une vie nouvelle. Elle ne peut en être séparée, une fois qu'elle y est associée. Elle doit donner à l'espace enclos dans cette architecture toute une atmosphère comparable à celle d'un beau et vaste sous-bois ensoleillé, qui entoure le spectateur d'un sentiment d'allègement dans la somptuosité. Dans ce cas, c'est le spectateur qui devient l'élément humain de l'œuvre." 

Henri Matisse

"Pooling with Matisse"  2019-20

Audio installation for "La Piscine" by Henri Matisse

Redolfi fills the space "La Piscine" de Matisse with fluid sounds, offering visitors an acoustic levitation within the exuberant figures that surround them. Music liberates and virtually animates the cut-outs to make them float among the visitors. 

The 360° sound merges with the brightness and depth of the space. Music undulates in slow and distant cycles, making the walls "move backwards" according to the theme of the 2020 exhibition. 

Michel Redolfi (1951) is the designer of underwater concerts for swimming pools. His immersive experiences allows him to share, « pooling », the Matisse theme. 

A permanent musical installation, commissioned by the Matisse Museum and the City of Nice.

Voir les commentaires

[ Vidéo ] HUMA - L'homme, l'humain (eac. - Mouans-Sartoux, sept. '20)

5 Octobre 2020, 19:34pm

Publié par administrateur

HUMA - vidéo musicale originale. © Droits Réservés

A l'occasion de l'exposition "Les Géométries de l'Invisible", se tenant du 27 septembre '20 au 3 janvier '21 à l'Espace de l'Art Concret (eac.) de Mouans-Sartoux (06), Michel Redolfi accompagne l'artiste plasticienne Anika Mi dans un récit à la frontière du visible. Sa musique vient soutenir, ou plutôt contenir, le schéma narratif animé explicitant la structure philosophique défendue par l'artiste : "L'Arbre Réel".

L'atmosphère musicale, à la fois tellurique et céleste, répond à l'image solarisée de la vidéo : quelque chose de l'ordre d'un feu profond ou d'une eau vivante s'échappe alors de la communion entre les deux.

Les chuchotements cheminent tranquillement le long des images, glissant subrepticement au coeur du secret.

Cette mise-en-son(s) spatialise littéralement la géométrie de la suite de peintures "HUMA", lui conférant un arrière-plan venu d'un ailleurs plus intime et plus cher.

>> l'installation "HUMA" à l'eac. '20
>> le livre "L'Arbre Réel - HUMA" d'Anika Mi 

HUMA, oeuvre peinte à 6 éco-sphères : La Vie, L'Amour, Le Nouveau, Le Temps, L'Évolution, La Vérité (Anika Mi - 2019-2020 • acrylique sur cartons entoilés, 50*50 cm chaque, 155*260 cm). Subtil Collection - courtesy de l'artiste.
HUMA, oeuvre peinte à 6 éco-sphères : La Vie, L'Amour, Le Nouveau, Le Temps, L'Évolution, La Vérité (Anika Mi - 2019-2020 • acrylique sur cartons entoilés, 50*50 cm chaque, 155*260 cm). Subtil Collection - courtesy de l'artiste.
HUMA, oeuvre peinte à 6 éco-sphères : La Vie, L'Amour, Le Nouveau, Le Temps, L'Évolution, La Vérité (Anika Mi - 2019-2020 • acrylique sur cartons entoilés, 50*50 cm chaque, 155*260 cm). Subtil Collection - courtesy de l'artiste.
HUMA, oeuvre peinte à 6 éco-sphères : La Vie, L'Amour, Le Nouveau, Le Temps, L'Évolution, La Vérité (Anika Mi - 2019-2020 • acrylique sur cartons entoilés, 50*50 cm chaque, 155*260 cm). Subtil Collection - courtesy de l'artiste.
HUMA, oeuvre peinte à 6 éco-sphères : La Vie, L'Amour, Le Nouveau, Le Temps, L'Évolution, La Vérité (Anika Mi - 2019-2020 • acrylique sur cartons entoilés, 50*50 cm chaque, 155*260 cm). Subtil Collection - courtesy de l'artiste.
HUMA, oeuvre peinte à 6 éco-sphères : La Vie, L'Amour, Le Nouveau, Le Temps, L'Évolution, La Vérité (Anika Mi - 2019-2020 • acrylique sur cartons entoilés, 50*50 cm chaque, 155*260 cm). Subtil Collection - courtesy de l'artiste.
HUMA, oeuvre peinte à 6 éco-sphères : La Vie, L'Amour, Le Nouveau, Le Temps, L'Évolution, La Vérité (Anika Mi - 2019-2020 • acrylique sur cartons entoilés, 50*50 cm chaque, 155*260 cm). Subtil Collection - courtesy de l'artiste.

HUMA, oeuvre peinte à 6 éco-sphères : La Vie, L'Amour, Le Nouveau, Le Temps, L'Évolution, La Vérité (Anika Mi - 2019-2020 • acrylique sur cartons entoilés, 50*50 cm chaque, 155*260 cm). Subtil Collection - courtesy de l'artiste.

Voir les commentaires

[ Presse écrite ] Cétacés, leur musique adoucit les mers (Libération, 26-27 sept. '20)

28 Septembre 2020, 12:16pm

Publié par administrateur

Voir les commentaires

[ Presse écrite ] Michael Lonsdale, une des grandes voix du tram (Nice-Matin, 23 sept. '20)

23 Septembre 2020, 07:42am

Publié par administrateur

— article Nice-Matin du 23 sept. '20

— article Nice-Matin du 23 sept. '20

L'acteur, disparu lundi à l'âge de 89 ans, a enregistré, avec le compositeur niçois Michel Redolfi, plusieurs des messages qui sont diffusés dans les stations des lignes 1 et 2 du tramway.


Michael Lonsdale berce les Niçois depuis 2007... L'acteur s'est éteint lundi à Paris, mais sa voix, elle, résonne toujours dans le tram. Masséna. Cathédrale Vieille-Ville... Voix invitation au voyage, voix de trambalan, écho des jours qui filent au fil des rails, métronome de la vie ordinaire... Cette voix a été enregistrée par Michel Redolfi, compositeur niçois qui a créé les sonals des lignes 1, 2 et 3.

Les deux hommes se sont rencontrés en 1993. "Je l'avais invité au Centre International de Recherche Musicale (CIRM) que je dirigeais dans le cadre du festival de Musiques Actuelles (MANCA). Je voulais qu'il joue un explorateur dans la serre du parc Phoenix. Je lui ai proposé de lire Forêt vierge, un texte de Blaise Cendrars", se souvient Michel Redolfi.

"Il était très chaleureux"

"Il avait 62 ans, une belle barbe brune. Il était dans toute sa maturité d'acteur. ll s'est mis au micro. J'étais totalement intimidé. Je le regardais, en retrait. Il s'est soudainement mis en colère, il m'a regardé droit dans les yeux et il m'a dit : "Dirige-moi ! Ce texte, tu veux que je le lise comment ?" On s'est assis, on a bu un café et je l'ai dirigé. C'était un magicien qui vous accordait sa confiance, un acteur qui s'offrait à votre imagination".

Plusieurs rencontres et projets ont suivi. "Michael Lonsdale venait souvent à Nice. Il dormait chez les prêtres. On a donné un opéra en création à Acropolis, un concert subaquatique à Cannes".

Et puis, il y a eu, à l'église des Dominicains, une messe des artistes célébrée par le frère Benoît à laquelle Michael Lonsdale a participé : "C'était un homme de foi, une foi oecuménique généreuse, communicative. Il était très facile d'accès, très chaleureux, tellement, que ça en devenait intimidant. II accueillait les gens et les projets avec bonté. Il n'a jamais hiérarchisé ceux avec qui il travaillait : il distribuait à chacun de la même manière son savoir et son intelligence", se rappelle Michel Redolfi. Une amitié est née.

Aussi, dès qu'on lui confie la mission de sonoriser la ligne 1 du tramway, le compositeur contacte l'acteur. "Dans le tram, d'habitude, on entend des voix-off mécaniques. Je voulais une voix de caractère, personnalisée". Ils enregistrent. "Il ne répétait pas : il lisait. On ouvrait le micro et c'était la bonne prise, de la parole d'or". Michael Lonsdale "a offert une voix de légende à la ville légendaire" : il égrène le nom des stations qui longent la vieille-ville (Ies sons sont diffusés de façon aléatoire au fil de la journée). "Il y a mille et une manières de dire les choses. Lonsdale dit peu de choses, mais il les dit si bien. Tout à coup, le tram devient une petite salle de théâtre ou de cinéma".

Quand, il y a deux ans, Michel Redolfi l'a sollicité pour la ligne 2, Michael Lonsdale "était déjà un peu affaibli, sa voix était plus douce. C'était une voix formidable pour accompagner les rames le long de la Promenade dans la douceur de la nuit. Elle est diffusée à partir de 20 heures juste à côté de la mer".

"Un artiste multi-talents"

Au-delà du silence qu'ils ont guetté ensemble et des mots qu'ils y ont posés, au-delà de cette fraternité créatrice, Michel Redolfi garde en mémoire "un artiste multi-talents : il était cet acteur qui pouvait passer de Duras à Spielberg. Il aimait la musique. Il avait, dans son appartement parisien, un atelier de peinture : il peignait, c'était sa ressource intérieure. C'était un monstre sacré qui n'avait rien de monstrueux. Le titre de Libé (d'hier) le résume bien : c'était un monstre secret. Sa vie privée est toujours restée un mystère. Michael Lonsdale a tout donné aux autres, beaucoup partagé son voyage spirituel, mais a peu ouvert ses portes personnelles".

LAURE BRUYAS
Ibruyas@nicematin.fr

Michael Lonsdale vient de se dématérialiser en ce mois de septembre 2020, mais sa voix continue à vibrer et, pour le plus grand nombre, grâce aux multiples collaborations qu’il a nouées et fixées à l’écran, à la radio, pour le disque.

Nous avons eu, Michael et moi, de nombreuses complicités humaines et artistiques en plus d’un quart de siècle. Elles ont permis la réalisation de formidables projets sonores, ludiques, poétiques et toujours "inouïs", bien entendu.

Ci-dessous quelques jalons de nos travaux.

M. R.

_________

🔊 Ecouter

 

 

🔊 1992 - MATA PAU - Voyage en Amazonie

Spectacle multimédia de Michel Redolfi. Extrait.

Première collaboration du compositeur avec Michael Lonsdale dans une œuvre de théâtre musical basée sur le roman épique « Forêt vierge », adapté en français par Blaise Cendrars. Paysages sonores et chants des forêts du Mato Grosso enregistrés par Redolfi, orchestrent la performance de l’acteur, tantôt transformé en arbre magique, tantôt en homme réfugié sous son bivouac. Travail  sur la métamorphose de la voix sans truchements électroniques.

Festival de Metz 1992 et Festival Manca de Nice 1993  dans la serre du parc botanique Phoenix.

🔊 1999 - MARE SONANS

Concert subaquatique de Michel Redolfi, pour récitant et ensemble musical. Extrait.

Michael Lonsdale incarne le capitaine Nemo de 20 000 lieux sous les mers, dans le cadre d’un concert subaquatique nocturne organisé sur le littoral de Cannes. La voix est transmise sous l’eau depuis un ilot  où est juché l’acteur, entouré d’un large  public immergé réunissant  plus de six cents participants. 

« Mare Sonans », en latin, la mer qui résonne. Les textes d’émerveillements de Jules Verne parlent d’une conquête poétique et écologique qui résonne en nous plus que jamais.

Festival l’Eté à Cannes, anse des Rochers, Cannes-la-Bocca.

🔊 2000 - VOX IN VITRO

Opéra noir, composé et mis en scène par Michel Redolfi. Extrait.

Un opéra où le public, les solistes, les instruments et les dispositifs sont plongés dans le noir total. Un espace aveugle invoquant la présence furtive des anges « qui voyagent à la vitesse du silence », selon le poète Homero Arridjis, auteur des textes. Cet opéra est un hommage à deux grandes solistes disparus, Susann Belling et Frank Royon le Mée, dont les voix se réactualisent « in vitro » dans l’obscurité. Les invocations de Michael Lonsdale retrouvant les accents du film « Le roman de la rose ».

Festival Why Note, abbaye Sainte-Bénigne de Dijon.

🔊 2005 - SONALS EN BLEU

Sonals d’annonces musicales de Michel Redolfi pour le tramway de Nice, ligne 1. Extraits.

Michael Lonsdale offre une signature vocale singulière au réseau. Il est le premier acteur de renom à s’impliquer dans cet exercice minimaliste. Diffusé au quotidien depuis la mise en service en 2007 avec de multiples variations suivant le cours des heures et la tonalité des saisons. Voix occitane d’Yves Rousguisto.

Réseau Métropole Nice-côte d’azur, en permanence.

🔊 2014 - SONALS DE BESANÇON : Rame Victor Hugo

Sonals d’annonces musicales de Michel Redolfi et Christoph Harbonnier pour le tramway de Besançon. Extraits.

Michael Lonsdale est Victor Hugo dans la rame à son nom, musicalement thématisée. Le parcours de nuit est ponctué de lectures en musique, tirées des "Contemplations".

Recherche d’une adéquation de ton en regard des paysages traversés. Exercice expert d’haïkus à faire redécouvrir au quotidien.

Réseau Métropole Grand Besançon, en permanence.

🔊 2017 - SONALS TRAM TRACKS

Sonals d’annonces musicales de Michel Redolfi pour le tramway de Nice, ligne 2. Extraits.

La nouvelle ligne du tramway niçois longeant la Promenade des Anglais permet un retour de la signature vocale de Michael Lonsdale - en tandem aujourd’hui avec la voix de Gabrielle Galliano et de la jeune Amelya, agée de huit ans. Réminiscence du rapprochement générationnel marquant le film « Des hommes et des dieux », avec cette douceur de timbre de voix mémorable. A quatre-vingt huit ans, il était important que Michael soit plus que jamais du voyage, dans un espace public humanisé par sa présence.

Réseau Métropole Nice-côte d’azur, en permanence.

Droits Réservés Audionaute.
Droits Réservés Audionaute.
Droits Réservés Audionaute.
Droits Réservés Audionaute.
Droits Réservés Audionaute.
Droits Réservés Audionaute.
Droits Réservés Audionaute.
Droits Réservés Audionaute.
Droits Réservés Audionaute.

Droits Réservés Audionaute.

Nice-Matin, 26 sept. '20. (cliquer pour agrandir)Nice-Matin, 26 sept. '20. (cliquer pour agrandir)

Nice-Matin, 26 sept. '20. (cliquer pour agrandir)

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>